Comment accompagner une personne en deuil?

Comment accompagner une personne en deuil

Comment accompagner une personne en deuil ? Il n’est pas toujours facile de savoir quoi dire ou comment réagir en présence d’une personne qui vit un deuil. On peut avoir peur d’être maladroit, de dire une parole déplacée. Et si on n’a jamais vécu soi-même un deuil, il peut parfois être ardu de comprendre les phases émotionnelles que traverse une personne endeuillée.

Pour mieux comprendre comment se sent une personne qui a perdu un être cher, il est essentiel d’en savoir un peu plus sur le deuil en tant que tel. Commençons par l’origine du mot “deuil” : dérivé du latin “dolere” qui signifie souffrir, le mot deuil réfère à la douleur et à l’affliction que l’on éprouve lors du décès d’un proche (ou d’un animal de compagnie). Et lorsqu’on vit un deuil, c’est toute une gamme d’émotions avec lesquelles on doit soudainement composer.

Le deuil : un processus émotionnel avant tout

Vivre un deuil est donc essentiellement émotionnel. Ce n’est pas une période déterminée, que l’on compte en mois ou en années. C’est un processus intérieur, qui peut être court ou long, mais qui est propre à chacun.

Et peu importe les circonstances du deuil, le dénominateur commun est, dans la majorité des cas, la souffrance ressentie. Pour ne pas ressentir cette souffrance, on peut être tenté de rationaliser ses émotions. Mais là réside un danger, car pour traverser cette étape cruciale le plus sereinement possible, se donner le droit d’extérioriser ses émotions est essentiel pour la guérison.

À chacun ses émotions

La façon de réagir à un deuil est différente pour chaque personne. Pour cela, on dit que le deuil est imprévisible. Les émotions ressenties peuvent comprendre (outre la douleur) : le choc, l’incrédulité, la tristesse, l’apathie, la confusion, l’anxiété, l’angoisse, stress financier, sentiment d’abandon, la culpabilité, la dépression, la colère, la solitude, le désespoir, l’impuissance, la frustration, l’irritabilité, le ressentiment, une diminution de l’estime de soi, et même des inconforts physiques comme la fatigue ou des troubles du sommeil.

Des montagnes russes

Ce qu’il faut surtout garder à l’esprit est que le deuil n’est pas un processus linéaire. Ce n’est pas un chemin prévisible, tracé d’avance, et qui évolue de manière égale. Ce peut être de véritables montagnes russes. On peut avoir l’impression d’avancer, de régresser, d’avancer à nouveau, puis de reculer. Mais ces fluctuations émotionnelles sont normales. Elles représentent le chemin à suivre. Et vaut mieux les accueillir à bras ouverts, car ce sont elles qui apporteront la libération.

Le deuil en 3 mouvements

Même si le deuil de chaque personne se vit de manière unique, on peut reconnaître, de manière générale, 3 phases importantes (trois mouvements) dans le processus :

  1. Le choc ou le déni
  2. La désorganisation, ou la perte de ses repères
  3. La réorganisation; on ferme la boucle et on recommence sa vie

Les clés de l’accompagnement

Plutôt que de vouloir en faire trop pour aider, le meilleur moyen d’aider une personne en deuil est de lui offrir votre présence, tout simplement. Souvent, la personne endeuillée est en état de choc, et ne sait pas nécessairement ce dont elle a besoin dans le moment présent. Être présent, et écouter peut être d’un grand réconfort pour la personne. N’ayez pas peur du silence; il recèle un formidable pouvoir de guérison. À l’opposé, une personne en deuil peut avoir besoin de raconter plusieurs fois son histoire. Soyez patient!

Suggestions pour soutenir une personne en deuil de façon constructive :

  • Être présent
  • Écouter (écouter vraiment, sans interrompre la personne)
  • Faire preuve d’empathie
  • Éviter de juger tel comportement ou telle réaction
  • Ne pas minimiser les sentiments de l’autre (donner le droit au chagrin!)
  • Tolérer les réponses colériques
  • Redonner l’espoir

Bougie

L’importance des rituels funéraires

Bien que le deuil soit un passage douloureux, il est important de prendre le temps de s’arrêter pour vivre ce moment. Ne pas fuir la réalité et vouloir en finir au plus vite… mais regarder la situation en face pour se permettre d’en prendre pleinement conscience.

Les rites funéraires, qu’ils soient de nature religieuse ou non, sont fondamentaux pour nous permettre de bien vivre notre deuil, d’accueillir notre tristesse et de rendre un dernier hommage à celui ou celle qui nous a quittés. Encore une fois, regarder en face nos émotions, aussi douloureuses soient-elles, est nécessaire pour éviter que celles-ci ne reviennent nous frapper de plein fouet plus tard.

La boîte à outils d’une personne en deuil

Pour être bien outillé, l’ objectif est toujours d’exprimer ses émotions. Ainsi, on peut :

  • Écrire une lettre à la personne décédée pour exprimer tout ce qu’on a envie de lui dire. On l’envoie de façon symbolique, et on peut la détruire après coup.
  • Créer une boîte à souvenirs avec des objets significatifs
  • Colorier des mandalas (cercles magiques) : les mandalas aident à extérioriser nos émotions; on choisit les couleurs selon notre ressenti, et en identifiant nos émotions du moment. Il est préférable de le faire au début du deuil.

Ressources utiles pour les personnes endeuillées

Il existe plusieurs guides, fiches d’information et articles très utiles pour soutenir toute personne en processus de deuil. Le site web Maison Monbourquette en propose de très intéressants, tous inspirés de l’approche et de la pédagogie de Jean Monbourquette, psychologue spécialiste en matière de deuil. On y retrouve même un service de télé-accompagnement pour les personnes endeuillées.

Site web Maison Monbourquette

Guide pour les personnes endeuillées en temps de pandémie

Suggestions de lecture :

  • “Grandir : aimer, perdre et grandir” de Jean Monbourquette
  • “Vivre le deuil au jour le jour” de Christophe Fauré
  • “De l’autre côté des larmes”, de Suzanne Pinard

Merci aux Amis du Crépuscule!

Cet article a été inspiré d’un atelier offert par Les Amis du Crépuscule à la Table de concertation maskoutaine des organismes pour les aînés. Nous les remercions pour leur précieux partage d’information!

Autre article que vous pourriez aimer: Guide bien-être