Déficience intellectuelle

Qu’est-ce qu’une déficience intellectuelle ?

Une déficience intellectuelle implique un fonctionnement intellectuel significativement inférieur à la moyenne. C’est-à-dire avoir un résultat de moins de 75 points à un test de quotient intellectuel (QI) dont la moyenne générale est de 100.

Ce fonctionnement intellectuel se traduit par des retards de comportement comparativement à l’âge « normal » dans huit (8) sphères différentes dont :

  • La motricité
  • La communication
  • L’autonomie
  • Les habiletés domestiques
  • Les soins liés à la santé
  • La socialisation
  • Les habiletés scolaires
  • Les habiletés de travail

La manifestation de ces caractéristiques apparaît durant la période du développement mental (avant 18 ans).

À titre informatif, 3% de la population québécoise vit avec une déficience intellectuelle (228 000 personnes).

Différents niveaux de déficience intellectuelle existent

Déficience intellectuelle légère

Description déficience intellectuelle légère
Description déficience intellectuelle légère

87% des déficiences intellectuelles, les retards passent souvent inaperçu. Les gens ont un grand potentiel d’autonomie.

 

 

 

 

Déficience intellectuelle moyenne ou modérée

7% des déficiences intellectuelles, on voit une motricité satisfaisante à l’âge adulte même si la motricité fine peut être difficile. Le discours de la personne est plutôt concret, les abstractions sont difficiles. Une certaine autonomie sera atteinte, par exemple, faire du ménage, effectuer des déplacements seuls dans un environnement connu, bonne capacité à gérer les choses routinières.

Déficience intellectuelle sévère

5% des déficiences intellectuelles, la communication est fonctionnelle avec un vocabulaire limité, les phrases peuvent être incomplètes et  surtout centré sur les besoins de base. Ces personnes peuvent développer un peu d’autonomie, mais nécessiteront toujours une supervision importante dans le quotidien.

Déficience intellectuelle profonde

1% des déficiences intellectuelles, la parole et le langage sont inexistants chez la personne. La personne pourrait apprendre des choses telles que se moucher convenablement, marcher.

 

Les causes de la déficience intellectuelle

Un très grand nombre de causes peuvent mener à une déficience intellectuelle que ce soit au cours de la grossesse (ex: les infections virales, bactériennes et parasitaires, la malnutrition et différente carence ou surconsommation), lors de la naissance  (ex: manque d’air, prématurité) ou après celle-ci (ex: privations environnementales, trouble métabolique, infections).

 

Est-ce que ça se guérit ?

La déficience intellectuelle est un état et non une maladie. On ne guérit donc pas une déficience intellectuelle. Les personnes vont tout de même faire des apprentissages selon leurs capacités et limites.

 

Consultez le recueil Rencontres réalisé en collaboration avec les membres de l’organisme qui décrit leur réalité ou rendez-vous à la page Nos actions .