Qu’est-ce que l’intelligence émotionnelle?

Longtemps perçue comme étant totalement liée au quotient intellectuel, l’intelligence a fait l’objet d’études plus poussées au début des années 1990. C’est à ce moment que les psychologues Peter Salovey et John D. Mayer soulèvent un nouveau débat : et s’il existait différentes formes d’intelligence? C’est dans cet état d’esprit qu’ils proposent ainsi de considérer l’intelligence émotionnelle.

Selon Salovey et Mayer, l’intelligence émotionnelle fait référence à cette « habileté à percevoir et à exprimer les émotions, à les intégrer pour faciliter la pensée, à comprendre et à raisonner avec les émotions, ainsi qu’à réguler les émotions chez soi et chez les autres». Autrement dit, être doté d’intelligence émotionnelle signifierait qu’une personne a une bonne maîtrise de ses émotions, et ce, dans différentes sphères de sa vie.

Par ailleurs, cette faculté de compréhension vis-à-vis ses émotions s’illustre par un processus se divisant en 3 phases :

  1. L’accès à ses propres émotions : qu’est-ce que je ressens? Qu’est-ce que cette situation me fait ressentir?
  2. La transposition du ressenti en compréhension : pourquoi je ressens ces émotions? Quels sont les éléments dans cette situation qui suscitent cette réaction chez moi?
  3. La transformation de la compréhension en compétence pour agir et interagir : de quelle façon puis-je utiliser cette connaissance sur mes émotions pour prendre des décisions? Que puis-je apprendre de mes émotions pour en venir à mieux répondre à mes propres besoins, et ceux d’autrui?

Les qualités fondamentales reliées à l’intelligence émotionnelle

 Intimement reliée à l’intelligence sociale (puisque les émotions sont souvent vécues en interaction avec les autres), l’intelligence émotionnelle englobe des aptitudes pour la communication avec autrui, la coopération, l’empathie, etc. De nombreuses qualités appréciées tant dans la vie de tous les jours que dans un contexte professionnel.

Quelques exemples de qualités témoignant d’un bon niveau d’intelligence émotionnelle :

  • La présence : la capacité d’être pleinement présent dans une activité, la faculté de concentrer son attention sur les gens et les situations.
  • La communication : la capacité à transmettre une information claire, et à créer un environnement favorable au partage d’information entre les autres.
  • L’écoute : la capacité à entendre et à recevoir toute forme de signal émis par l’environnement et les personnes, sans porter de jugement de valeur.
  • L’empathie : la capacité à percevoir la réalité d’une personne selon le point de vue de cette dernière.
  • La confiance : la capacité à se sécuriser soi-même et à sécuriser les autres. De la confiance émerge l’audace, l’esprit d’initiative, etc.
  • La flexibilité cognitive : c’est la capacité à diversifier ses réactions en fonction de conditions changeantes.
  • La négociation : la capacité à exprimer ses points de vue en intégrant ceux des autres, afin d’en arriver à une décision mutuelle.

Comment accroître son intelligence émotionnelle?

 Bien gérer ses émotions est essentiel pour maintenir un état mental sain, et de bonnes relations avec autrui. Mais comment faire pour développer un meilleur équilibre émotionnel? Voici quelques pistes pour y arriver :

  • Permettez-vous de vivre pleinement vos émotions : laissez de la place à ce que vous ressentez sans vous juger, et permettez-vous de vous exprimer (dans la non-violence).
  • Prenez un moment pour essayer de comprendre vos émotions : comprenez-vous leur signification? Le message qu’elles tentent de vous transmettre? Les émotions ont une raison d’être et si elles sont pleinement vécues, elles vous aideront à guérir et à évoluer.

Pratiquez l’amour de soi : pardonnez vos erreurs, et soyez patient avec vous-même et renforcez votre confiance en vous en célébrant chaque petite victoire.

Autre article

 

Qu’est-ce que l’intelligence émotionnelle?