Trouble du spectre de l’autisme

Qu’est-ce que le trouble du spectre de l’autisme ?

Le trouble du spectre de l’autisme (TSA) serait d’origine neurologique et sensorielle. Les messages que les sens transmettent au cerveau sont reçus ou interprétés différemment. Il en résulte une appréciation différente de la vie et de l’environnement. Ceci peut être d’intensité variable ou se présenter différemment selon les atteintes.

Les personnes vivant avec un TSA ont souvent des difficultés de communication; soit de langage, de décodage, d’écholalies  (répéter des sons ou phrases sans en comprendre le sens) et du non verbal. L’aspect social devient donc difficile, car plusieurs veulent interagir, mais le dysfonctionnement provoque des comportements bizarres, stéréotypés et maladroits.

 

Les sphères atteintes

Pour l’ensemble des personnes ayant un TSA, on retrouve des atteintes aux trois sphères de développement suivantes, à différent degré:

Communication

  • Difficulté de compréhension du message.
  • Incapacité à initier ou à soutenir une conversation.
  • Tonalité ou rythme inhabituel du langage, de l’écholalie, etc.
  •  Absence de langage (verbal et non verbal).

Interactions sociales

  • Veut interagir, mais ne sait pas comment.
  • Tendance à s’isoler
  • Absence de comportement d’imitation.
  • Difficulté à gérer les émotions et à reconnaître ceux d’autrui.
  • Réaction négative aux marques d’affection.

Comportements, intérêts et activités.

  • Champs d’intérêt restreints, répétitifs.
  • Mouvement inhabituel du corps (ex. : balancement).
  • Attachement à des objets inhabituels.
  • Attrait pour la répétition faisant appel à la mémoire.
  •  Préoccupation intense envers un seul sujet.

L’ampleur des difficultés vécues dans les différentes sphères va permettre d’identifier le type d’intervention à faire pour aider ces personnes à fonctionner adéquatement dans leur communauté. Notons qu’il s’agit d’exemple et que d’autres éléments peuvent s’ajouter.

Si le trouble du spectre de l'autisme n'est pas accompagné d'une déficience intellectuelle, le quotient intellectuel de la personne est normal.

 

Pour en savoir plus sur la déficience intellectuelle

Ces personnes vivent beaucoup d'anxiété. Elles peuvent petre intolérantes faces aux changements. Instaurer une routine devient donc sécurisant.